Afrique de l’Ouest : un cours en ligne sur la gestion environnementale des activités pétrolières et gazières

Entre pollution marine et dégradation des côtes, les activités offshore ont des répercussions sur les animaux marins et sur les hommes. En Afrique de l’Ouest comme partout ailleurs, ces répercussions peuvent être atténuées par une bonne gestion environnementale qui elle, nécessite des compétences.

Le Partenariat régional pour la conservation de la zone côtière et marine (PRCM), une coalition d’acteurs travaillant sur les problématiques du littoral ouest-africain et couvrant sept pays, annonce le lancement de sa plateforme de formation en ligne sur laquelle seront proposés des cours en ligne ouverts à tous dans le domaine de la conservation.

Le premier cours présenté sous forme de MOOC porte sur la gestion environnementale des activités pétrolières et gazières en offshore.

Il est destiné aux experts et cadres des ministères en charge de la surveillance maritime, du pétrole, de la pêche, de l’environnement et du tourisme, autorités portuaires, gestionnaires des aires marines protégées, acteurs de la société civile, journalistes, parlementaires, élus locaux et membres d’organisations socioprofessionnelles.

Les inscriptions pour participer à cette formation sont ouvertes. Le démarrage des cours est prévu pour le 15 avril 2021.

Cette formation vise à renforcer les capacités des acteurs de la sous-région pour une meilleure compréhension des enjeux environnementaux du développement du secteur pétrolier et gazier. Elle a été mise en œuvre dans le souci constant d’assurer aux acteurs de la conservation une formation continue sur des problématiques en lien avec les enjeux du littoral ouest-africain et de ses ressources.

Le contenu de cette formation certifiante a été développé par le PRCM en partenariat avec le master GIDEL de l’Université Cheick Anta Diop et le GI WACAF.

Les impacts des activités d’exploitation offshore sur l’environnement sont de plusieurs ordres. Elles vont des études sismiques qui perturbent les stocks de poissons et les mammifères marins aux émissions de dioxyde de carbone et de méthane provoquées par le torchage de gaz, en passant par la pollution du milieu marin, à travers le rejet de diverses substances. Cela entraîne le bouleversement de l’écosystème marin.

 

source: agenceecofin

Voir Aussi