L’UNESCO va former les journalistes d’Afrique de l’Ouest sur le fact checking lié à la covid-19

Les journalistes des pays d’Afrique de l’Ouest vont bénéficier des ateliers de formation sur la désinformation et le fact-checking sur la covid-19, organisés par l’UNESCO. Celle-ci a lancé à cet effet un appel à propositions pour le recrutement d’une structure chargée d’organiser des formations.

Le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest vient de lancer un appel à propositions en vue du recrutement d’une entité pour l’organisation d’une série d’ateliers sur la désinformation et le fact-checking sur la covid-19. Ils vont se dérouler entre novembre 2020 et janvier 2021.

Les ateliers de formation s’adressent aux professionnels des medias des pays ouest-africains francophones. Ils sont regroupés en deux catégories. La première concerne les ateliers nationaux qui ciblent trois pays dont le Benin, le Niger et la Guinée. Chacun d’eux abritera un atelier. La deuxième catégorie concerne le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Sénégal qui bénéficieront d’un atelier régional.

Le projet vise à développer les compétences des journalistes en matière de couverture de la pandémie. L’objectif est de renforcer la résilience des citoyens face à la désinformation sur la covid-19 en garantissant l’accès du public à l’information crédible et fiable sur la maladie.

En outre, ce programme permettra également de mettre en place une plateforme ou un réseau de fact-checkeurs sur la pandémie.

Ces ateliers sont organisés avec l’appui de l’Union européenne et vont connaître la collaboration de certaines organisations de la société civile.

Les organisations qui désirent postuler ont jusqu’au 18 novembre pour envoyer leur offre.