Une formation en ligne pour les professionnels de l’eau et des déchets en Afrique | Acacile

Une formation en ligne pour les professionnels de l’eau et des déchets en Afrique

La consommation en eau augmentera de 30%, d’ici 2050. Pendant ce temps, 80% des eaux contenant des déchets ne sont pas traités. Les spécialistes africains ont besoin de compétences pour mieux aborder la question.

Le Centre pour la science et l’environnement, une organisation de recherche et de promotion du développement durable basée en Inde, lance une formation en ligne sur la collecte, l’analyse et le traitement des données dans le domaine de l’eau et des déchets à l’intention des professionnels d’Afrique et d’Asie.

La formation cible les praticiens de l'eau et des déchets, les fonctionnaires, les universitaires, les étudiants et les représentants des ONG. Elle inclut les organisations internationales travaillant pour l'Afrique, les chercheurs et auteurs sur l'urbanisation, les responsables des relations publiques et de la communication, les gestionnaires de données et les statisticiens désireux d'améliorer leurs compétences en matière de communication.

La formation se tiendra du 6 au 20 août 2021. Elle abordera 5 modules axés sur les défis de l'eau et des déchets et leurs impacts sanitaires et économiques, la communication autour de la gestion durable de l'eau et des déchets, la collecte, le traitement et l’analyse des données relatives à l'eau et aux déchets.

Le programme en ligne comprendra des cours vidéo, des tutoriels, des quizz, des devoirs, et trois sessions interactives en direct. Les participants auront également l'occasion de travailler sur un projet approfondi de leur choix.

Les problèmes liés à l’eau et aux déchets inquiètent. La consommation d'eau dans le monde devrait augmenter de 30 %, d’ici 2050, selon les Nations unies. Plus de deux milliards de personnes vivent déjà dans des pays où le stress hydrique est élevé, et environ quatre milliards de personnes connaissent une grave pénurie d'eau au moins un mois par an. Par ailleurs 80 % des eaux usées mondiales contenant des déchets humains et des rejets industriels toxiques ne sont pas traitées. 

Plus d’informations

Voir Aussi